Mine graphite sur papier, 120 x 141 cm, fixation aluminium

A l’œil nu est une reprise de l’œuvre de Courbet L’Origine du monde, constituée de lettres et de chiffres manuscrits. Il s’agit d’un déplacement d’une pratique informatique, l’Art ASCII, qui consiste à créer une image à partir de caractères d’ordinateur.
Le motif de L’Origine du monde ne se perçoit qu’en prenant un peu de recul. A l’œil nu se réfère au parcours de cette image, aux mythes et jeux de cache cache qui en ont fait une icône jusqu’à sa démultiplication sur le réseau et sa censure par Facebook.